Fissure anale

Qu’est-ce qu’une fissure anale ?

Il s’agit d’une plaie par déchirure de la partie basse du canal anal, le plus souvent en arrière, et parfois en avant.

Elle entraine des douleurs typiquement au moment de la selle et aussi quelques instants après la selle, pouvant durer quelques heures. Elle peut aussi entrainer des saignements.

Elle est souvent la conséquence d’une constipation avec des selles trop dures qui traumatisent le canal anal, mais également d’une hypertonie du sphincter de l’anus – c’est-à-dire d’une contraction trop forte du sphincter – qui est aggravée par la douleur.

Prendre rendez-vous

En ligne

Consultation Nouvelle Clinique Bordeaux Tondu

05 56 92 83 82

Consultation Clinique Saint-Anne

05 57 98 03 03

Accéder aux lieux de consultation

Lorsque la fissure est récente, on dit qu’elle est aigüe, et elle peut cicatriser grâce à un traitement médical.
Lorsque la fissure est ancienne, on dit qu’elle est chronique. Il peut y avoir un excès de peau de la marge anale en regard qu’on appelle un “capuchon“, et aussi une protubérance à l’intérieur du canal anal qu’on appelle une papille hypertrophique. Dans ce cas, elle a moins de chance de cicatriser avec un traitement médical, et une chirurgie peut être nécessaire.

Quel est le traitement chirurgical d’une fissure anale ?

Il consiste à enlever la zone concernée par la fissure : fissurectomie ; et à abaisser de la muqueuse de la partie haute de l’anus pour aider à la cicatrisation de la nouvelle plaie post-opératoire : anoplastie.

Cette opération laisse en place une plaie “propre“ dans l’anus, qui va cicatriser progressivement naturellement, grâce à des soins locaux simples réalisable par le patient lui-même. On appelle cela la cicatrisation dirigée.
S’il existe une hypertonie sphinctérienne importante, on peut y associer la section de quelques fibres musculaires du sphincter interne pour diminuer l’hypertonie et favoriser la cicatrisation : sphinctérotomie latérale.