By-pass gastrique

Qu’est-ce que l’obésité morbide ?

Vous pouvez être candidat à un traitement chirurgical de l’obésité lorsque votre indice de masse corporelle, calculé de la façon suivante :

IMC=Poids (kg) / Taille (m) ² est :

  • supérieur ou égal à 40 kg/m²,
  • supérieur ou égal à 35 kg/m² avec complications liées à l’obésité (hypertension artérielle, diabète, syndrome d’apnée du sommeil, douleurs articulaires,…), pouvant être améliorées par une perte de poids.

 

Calculez votre IMC

Prendre rendez-vous

En ligne

Consultation Nouvelle Clinique Bordeaux Tondu

05 56 92 83 82

Consultation Clinique Saint-Anne

05 57 98 03 03

Accéder aux lieux de consultation

Qu’est ce que le by-pass gastrique ?

Cette intervention combine une restriction alimentaire par réduction importante de l’estomac et une malabsorption. Elle consiste à créer une poche gastrique, où arrivent les aliments, séparée du reste de l’estomac. Les aliments passent ainsi de la poche gastrique dans la partie initiale de l’intestin en court-circuitant non seulement la plus grande partie de l’estomac mais également le duodénum et les premières anses jéjunale (50 à 70 cm) ce qui perturbe la digestion  et l’absorption des aliments
Apres un bypass gastrique en Y plusieurs mécanismes contribuent à induire une perte de poids 

  • Une diminution de la sensation de faim liée à la diminution de la Ghréline (hormone stimulant l’appétit).
  • Une diminution de la capacité gastrique
  • Sécrétion plus précoce des hormones de la satiété (PYY et GLP1).
  • Une malabsorption qui concerne surtout les graisses et à un moindre degré les protéines

Quels sont les résultats attendus ?

Il est attendu une perte pondérale d’environ 60 à 80 % de l’excès de poids en 18 mois. Il est très important de respecter les consignes alimentaires et maintenir une activité physique afin de conserver cette perte pondérale au long cours.
En cas de diabète de type 2 ; le bypass gastrique entraine une rémission complète dans 71% des cas (normalisation de la glycémie sans comprimés ni insuline) et une amélioration (diminution du traitement et des doses d’insuline) dans les autres cas.

Quelles sont les modalités avant l’intervention ?

Il est essentiel de réaliser un suivi préopératoire par une équipe dédiée (chirurgien, endocrinologue, diététicien, kiné, psychologue) pendant au moins 6 mois avant l’intervention afin de mettre en place les règles hygiéno-diététiques indispensables à la réussite de l’intervention et à la pérennité des résultats.

Un bilan préopératoire complet sera réalisé. Il inclut la réalisation d’une endoscopie de l’œsophage et de l’estomac (fibroscopie) à la recherche d’une bactérie (Helicobacter pylori) qu’il faudra éliminer par un traitement (si elle est présente) avant une intervention.

Il sera également réalisé un bilan cardiologique (échographie) et pneumologique (épreuves fonctionnelles respiratoire), recherche d’un syndrome d’apnée du sommeil avec éventuellement appareillage (qui devra être apporté lors de l’hospitalisation pour l’intervention). Un arrêt complet du tabagisme est requis pour diminuer le risque de complications postopératoires à court et long termes.

Comment est réalisée l’intervention ?

L’intervention est réalisée sous anesthésie générale et par cœlioscopie, c’est-à-dire à l’aide d’une caméra et de longs instruments introduit dans l’abdomen à l’aide de trocarts.

Comment se déroule l’hospitalisation ?

L’admission dans l’unité de chirurgie a lieu le matin de l’intervention ou vous serez accueilli par l’équipe d’infirmières. L’opération est réalisée généralement dans la matinée et vous reviendrez dans votre chambre dans l’après-midi. On ne met pas de sonde naso-gastrique sauf exception, une perfusion sera laissée en place pendant 1 jours. L’alimentation liquide sera reprise dès le soir. Un traitement anticoagulant pour la prévention des phlébites est systématiquement réalisé durant votre hospitalisation et durant 7 jours après. Vous pourrez vous lever dès le soir de l’intervention. La date de sortie sera décidée par votre chirurgien, en général après 1 ou 2 jours.

Comment se déroule la convalescence ?

Il faut prévoir une durée d’interruption d’activité notamment professionnelle de 3 semaines. Il est recommandé d’avoir une alimentation fluide les premières semaines, toutes les recommandations concernant l’alimentation vous seront données par la diététicienne et le chirurgien pendant votre séjour : vitaminothérapie au long cours, reprise de votre traitement habituel excepté le traitement par anti diabétiques oraux dont les doses seront adaptées à votre glycémie.